Traxio : "Les immatriculations de VE augmentent également sur le marché de l'occasion".

La fédération sectorielle Traxio vient de publier les chiffres du marché de l'occasion pour le mois de mai. Le mois dernier, 5,9 % de voitures d'occasion supplémentaires ont été immatriculées, soit 60 284 au total, contre 38 907 voitures neuves. Fait notable : les immatriculations de VE ont explosé dans les deux cas.

Filip Rylant, porte-parole de Traxio : "En mai également, nous avons constaté une tendance à la hausse pour les voitures d'occasion. Cela s'explique par le grand nombre de voitures d'occasion récentes sur le marché, ce qui donne plus de choix aux clients. Le fait que le prix moyen d'une voiture d'occasion se soit stabilisé est également un signe positif."

La part de marché des VE augmente

La part de marché des VE (neufs et d'occasion) a considérablement augmenté au cours des cinq premiers mois de 2024, passant de 17,6 % à 25,9 %. Cette croissance est largement due aux acheteurs individuels qui ont acheté 96,5 % de voitures électriques neuves en plus par rapport à 2023.

Comme prévu, c'est en Flandre que les immatriculations de voitures neuves ont le plus augmenté (+132,5 %), en raison de la prime de 5 000 euros accordée aux acheteurs de VE neufs dont le prix est inférieur à 40 000 euros. À Bruxelles, 60,4 % de VE supplémentaires ont été vendus, et la Wallonie est à la traîne avec une augmentation de seulement 9,8 %.

Si l'on examine le marché de l'occasion pour les VE, principalement dominé par les acheteurs individuels, on constate qu'il a encore augmenté de 144,3 %. Ici aussi, la Flandre domine le marché, avec une croissance de 181,7 % et une part de marché de 76,0 %. A Bruxelles, les immatriculations de VE d'occasion ont augmenté de 118,2%, mais la part de marché est retombée à 4,1%. Enfin, 64,9 % de VE d'occasion supplémentaires ont été enregistrés en Wallonie, ce qui représente une part de marché de 19,9 %.

Quelles marques ?

Comme d'habitude, Volkswagen et BMW ont dominé le marché de l'occasion. Mercedes arrive en troisième position, suivie d'Opel et de Peugeot. Le classement est similaire pour les cinq premiers mois.

Les modèles les plus populaires sont la Volkswagen Golf, numéro un, suivie de sa petite sœur, la Polo, et de l'Opel Corsa, numéro trois. Les quatrième et cinquième places reviennent à BMW, avec respectivement la série 3 et la série 1.

Par type de carburant

55,1 % des voitures d'occasion immatriculées au cours des cinq premiers mois sont encore alimentées à l'essence ; le diesel perd du terrain et représente 31,8 %. 13 % des voitures d'occasion immatriculées sont déjà électrifiées, dont près de 10 % sont des hybrides rechargeables et environ 3 % des voitures entièrement électriques.

Les voitures rajeunissent

En 2024, nous avons constaté une augmentation de l'offre de voitures d'occasion récentes sur le marché, ce qui a eu pour effet de rajeunir le parc automobile belge. 35 % des voitures d'occasion immatriculées ont moins de 5 ans.

Le marché de l'occasion reste un marché d'acheteurs individuels par excellence, avec une part de marché de 88 %, mais les petites et jeunes entreprises ont commencé à immatriculer un nombre croissant de voitures de société d'occasion, ce qui se traduit par une part de marché de 11 %.

La Flandre représente 55 % du marché des voitures d'occasion, la Wallonie 37 % et Bruxelles 8 %.

 

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer