Lynk & Co passe enfin au tout électrique avec la berline Z10

Lynk & Co, la marque sœur suédo-chinoise de Zeekr, Volvo et Polestar, passe enfin au tout électrique avec la nouvelle Z10, une berline de luxe de cinq mètres de long dotée d'une autonomie de plus de 800 km en mode électrique pur. Présentée à Göteborg, en Suède, elle fera ses débuts en Chine, où les précommandes débuteront en juillet. Rien n'est encore dit sur son avenir en Europe ou sur une éventuelle formule d'abonnement comme c'est le cas actuellement pour la 01 PHEV.

Inspirée par la voiture conceptuelle "The Next Day" de Lynk & Co il y a deux ans, la Z10 marque le lancement de la deuxième génération du langage stylistique de Lynk & Co dans une berline aérodynamique élégante avec un coefficient de traînée de 0,198 Cd.

Inspiré d'un "vaisseau spatial

Le design original de Lynk & Co et le concept qui allait devenir la première voiture entièrement électrique de la marque ont été repris par Zeekr dans le 001 et le Zeekr X, ce dernier étant le frère jumeau du Volvo EX30.

Lynk & Co est une coentreprise entre Geely Auto et Volvo, tandis que Zeekr est détenue à 100 % par Geely Auto, ce qui en fait une marque plus luxueuse. Les deux marques partagent les mêmes bâtiments à Göteborg, en Suède.

La nouvelle Lynk & Co Z10 est une grande berline avec un empattement de 3 005 mm et des dimensions de 5 028 x 1 966 x 1 468 mm. Selon la marque, l'intérieur de la Z10 "s'inspire d'un vaisseau spatial, créant un habitacle futuriste. Le cockpit comprend un tableau de bord inspiré de la science-fiction, un écran étroit ultra-long de 12,3:1 et un affichage tête haute AR (AR-HUD) pour une meilleure visibilité des informations de conduite."

Berline de grand luxe

Lynk & Co explique que le nom "Z10" dérive de "ZERO", qui représente le zèle, le plaisir, la responsabilité et l'originalité, résumant ainsi la vision de l'entreprise. "Il incarne les quatre éléments essentiels du plaisir de conduire, de l'agrément, de la sécurité et de la qualité que le Z10 promet d'offrir.

Il s'agira d'une berline très luxueuse dotée de fonctions de ventilation, de chauffage et de massage, entre autres, pour les sièges avant et arrière. Un toit entièrement vitré apporte de la lumière à l'intérieur spacieux, et il faut s'attendre à des fonctions d'aide à la conduite avancées, puisqu'elle est équipée d'un LiDAR et d'une puce Nvidia Orin-X pour les fonctions de conduite autonome.

Ses versions supérieures seront dotées de ressorts pneumatiques à double chambre et d'une suspension électromagnétique pour une conduite souple et confortable. La Z10 passerait de 0 à 100 km/h en seulement 3,5 secondes.

573 km en 15 minutes

L'autonomie devrait être assez impressionnante, avec plus de 800 km à pleine charge. Comme ce Z10 utilise la plateforme 800 V, il peut recharger jusqu'à 573 km d'autonomie en seulement 15 minutes. Lynk & Co n'a pas révélé beaucoup de détails, mais la plupart des spécifications ont déjà été divulguées par le ministère chinois de l'industrie et des technologies de l'information (MIIT).

Il y aura trois variantes : une variante de base avec un moteur de 200 kW (VREMT) et une vitesse de pointe de 210 km/h, une variante plus puissante de 310 kW avec une vitesse de pointe de 240 km/h, et une version supérieure AWD qui combine un moteur de 310 kW avec un moteur de 270 kW et une vitesse de pointe de 250 km/heure.

Le Z10 de Lynk & Co sera disponible en pré-commande sur son marché d'origine, la Chine, en juillet. Les prix n'ont pas encore été communiqués, mais ils devraient se situer entre 200 000 et 300 000 yuans, soit entre 25 750 et 38 600 euros.

Aucun projet pour l'Europe n'a été spécifié

Les projets pour l'Europe n'ont pas encore été précisés. En Chine, Lynk & Co vend toute une gamme de modèles de voitures (à moteur à combustion interne), car les Chinois sont généralement plus sensibles à la possession d'une voiture en tant que symbole de statut social que les Européens d'aujourd'hui.

La marque ne vend que le SUV 001 en Europe, une variante PHEV plus longue de 200 mm du XC40 similaire de Volvo. Mais elle est surtout connue pour son concept unique d'abonnement mensuel, imaginé par l'ancien PDG et cofondateur belge Alain Visser.

Alain Visser, ex-PDG de Lynk & Co, voulait que son entreprise soit "le cheval sauvage dans l'écurie", en réveillant l'industrie automobile /Lynk & Co

Modèle de service de mobilité

Il a préféré tester un modèle de service de mobilité et inciter ses clients à le partager autant que possible pour des raisons de durabilité. La recherche a prédit qu'il y aurait un marché de 15 % pour cette idée. Avec 74 millions de voitures neuves qui seront vendues dans le monde en 2023, ces 15 % représentent encore un énorme potentiel de 11 millions de clients intéressés. Finalement, cela n'a pas été aussi facile qu'on l'espérait.

L'idée, un abonnement mensuel de 500 euros TTC lancé en Suède et aux Pays-Bas juste après la pandémie de coronavirus, puis étendu à la Belgique, l'Allemagne, l'Italie et la France, a d'abord connu un succès plus important que prévu. Dans une certaine mesure, la marque a été victime de son succès et a dû faire face à des pénuries et à de longs délais de livraison, comme toutes les autres marques du secteur.

Depuis juillet 2022, Lynk & Co a dû augmenter son prix d'abonnement mensuel pour le 01 SUV PHEV de 500 € à 550 € (TVA incluse) ou de 10 % pour tous les nouveaux contrats. Et ce n'était qu'un début.

Malgré les efforts déployés pour mettre rapidement en place une organisation de services et de soutien avec un certain nombre de "clubs" dans les grandes villes européennes, la plupart des contacts avec les clients se font en ligne, et le système montre souvent des signes d'essoufflement. de signes d'essoufflement, avec de nombreuses plaintes ont été déposées jusqu'à aujourd'hui.

Visser disparaît soudainement

En décembre 2023, le Belge Alain Visser, fondateur et force motrice de Lynk & Co, quitte inopinément l'entreprise et disparaît de la scène automobile européenne. Jusqu'à présent, les raisons de son départ ne sont pas claires, mais il est probable que les sociétés mères Geely et Volvo aient perdu la patience de voir l'idée de Visser devenir rentable.

Sans Alain Visser, l'idée d'un abonnement automobile abordable - un peu comme on s'abonne à un service de streaming tel que Netflix - sera probablement encore plus mise à l'épreuve. à l'essai.

Nicolas Lopez Appelgren, 28 ans d'expérience chez Volvo et ancien directeur des opérations de détail chez Volvo Cars, a succédé à M. Visser au poste de PDG. Entre-temps, les frais d'abonnement mensuels pour le Lynk & Co PHEv sont augmentés de plus de 20 % et passent à 600 ou 640 euros (avec un crochet d'attelage), soit, dans certains cas, à plus de 770 euros TTC.

Wous devrons attendre de voir ce que le Z10 signifie (et coûte) dans ce contexte si la berline de luxe est destinée à traverser l'océan après tout.

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer