DEME et Jan De Nul vont "brancher" l'îlot énergétique Princess Elisabeth

Elia, le gestionnaire du réseau haute tension belge , a attribué trois contrats d'une valeur de près de 1,5 milliard d'euros pour la construction de l'infrastructure de courant alternatif haute tension (HVAC) de l'île Princesse Elisabeth, une île énergétique artificielle de 3,5 gigawatts située à environ 45 kilomètres au large de la côte belge. L'infrastructure regroupera 2,1 gigawatts d'énergie éolienne et l'acheminera vers la terre ferme.

Elia a attribué trois contrats à cet effet : deux pour l'installation de 330 kilomètres de câbles et un pour la construction de stations à haute tension sur l'île. Deux consortiums ont remporté des contrats pour la pose de 165 kilomètres de câbles : DEME avec la société grecque Hellenic Cables et Jan De Nul en collaboration avec la société coréenne LS Cable & System.

Contrat de 1,45 milliard d'euros

Le contrat pour les stations à haute tension est attribué à un consortium composé de la société belge Iemants (Smulders) et des sociétés néerlandaises HSM Offshore Energy et Iv-Offshore & Energy. Au total, ces contrats d'une valeur de 1,452 milliard d'euros ont été attribués dans le cadre d'un appel d'offres européen.

Les câbles doivent relier l'île Princess Elisabeth au continent. L'île est nécessaire pour importer ou exporter plus d'électricité des pays voisins.

Deme et Jan De Nul

Début 2023, Deme et Jan De Nul ont remporté conjointement le contrat de construction de l'île énergétique proprement dite, dont le prix s'élevait à l'époque à 600 millions d'euros. Les travaux devraient être achevés fin 2026, après quoi les travaux d'infrastructure pourront commencer.

Mardi, les gouvernements flamand et belge ont signé des accords énergétiques avec la Norvège afin d'acheminer l'énergie éolienne norvégienne vers la Belgique. Bientôt, l'énergie norvégienne pourra être acheminée vers le réseau belge via l'îlot énergétique Princess Elisabeth.

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer