SD Worx : "Un Belge sur 35 échange sa voiture de société contre un budget mobilité".

La part des salariés disposant d'un "budget mobilité" a encore doublé en 2023, passant de 0,2 % en 2022 à 0,4 % en 2023. Cela signifie qu'un salarié sur 250 dispose désormais d'un budget mobilité. Avec le budget fédéral de mobilité, les travailleurs échangent leur (droit à une) voiture de société contre un budget pour gérer leur mobilité de manière durable. "C'est à l'employeur d'offrir à ses employés la possibilité d'échanger leur voiture de société contre un budget mobilité", explique Veerle Michiels, experte en mobilité chez SD Worx, fournisseur de services RH.

Pour l'instant, cela ne concerne que les cols blancs disposant d'une voiture de société : cela concerne plus d'un salarié sur 35 disposant d'une voiture de société, soit 2,7 %. L'année dernière, c'était la moitié. Selon la récente analyse de SD portant sur plus de 36 000 employeurs et plus de 1,1 million d'employés, les employeurs bruxellois font figure de précurseurs.

Les transports publics comme alternative

Les employeurs flamands disposant d'un budget de mobilité sont majoritaires. Néanmoins, si l'on considère le nombre d'employeurs par région, les employeurs bruxellois sont les plus prompts à adopter le budget mobilité : plus d'un sur trente l'a mis en place. D'une certaine manière, c'est logique : de nombreux cols blancs travaillent à Bruxelles et les transports publics constituent une alternative aux déplacements domicile-travail.

Le budget de mobilité disponible a également augmenté. En 2023, le montant médian a augmenté de 30 %, passant de 6 000 euros en 2022 à 7 800 euros en 2023. Le montant du budget mobilité est déterminé par le total des coûts de l'employeur associés à la voiture de fonction restituée.

Coût du logement

Veerle Michiels : "L'échange de la voiture de société est aujourd'hui plus fructueux pour les travailleurs âgés de 25 à 35 ans. Surtout si l'employé n'a pas vraiment besoin de la voiture ou s'il existe suffisamment d'alternatives, comme dans les villes. Le fait que le budget puisse également être utilisé pour rembourser le prêt hypothécaire ou louer le logement contribue certainement à ce succès." Le télétravail a également donné un coup de pouce au budget mobilité.

Selon Audrey Stampaert, cofondatrice de la plateforme RH Mbrella, "en 2023, 77% des salariés ont utilisé leur budget mobilité pour des frais de logement. En 2021, c'était encore 45 % des salariés ; en 2022, c'était 52 %."

Introduit il y a cinq ans

La plupart des employeurs (84 %) disposant d'un budget de mobilité sont des PME (entreprises comptant jusqu'à 250 salariés). Mais si l'on considère le nombre d'entreprises par segment, c'est auprès des plus grandes organisations que le budget mobilité connaît le plus de succès. D'une manière générale, plus l'entreprise est grande, plus elle a de chances de réussir, plus l'entreprise est grande, plus l'employeur est susceptible d'offrir un budget de mobilité".

Le budget mobilité a été introduit il y a cinq ans. Au départ, il était destiné à modifier les comportements en matière de mobilité et, plus particulièrement, à encourager les gens à utiliser des moyens de transport alternatifs. La mesure s'est d'abord appliquée aux employés disposant d'une voiture de société, qui pouvaient échanger leur véhicule contre d'autres moyens de transport plus durables.

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer