Flexis est né : les fourgons électriques de Renault et Volvo Trucks

Le Groupe Renault et le Groupe Volvo ont finalisé leur joint-venture annoncée précédemment, annonçant ainsi la naissance de Flexis. Cette nouvelle marque vise à briser le moule du marché des fourgonnettes électriques en développant et en produisant des modèles construits sur une plateforme avancée de 800 volts pilotée par logiciel - une première dans ce segment.

Les deux entreprises ont annoncé leur intention d'unir leurs forces en octobre de l'année dernière et ont réaffirmé leur engagement à s'aventurer ensemble sur le marché de l'eLCV, qui devrait tripler aujourd'hui et à la fin de la décennie. La production démarre à l'usine de Sandouville en France, propriété de Renault, et devrait débuter en 2026.

Fusionner la R&D

Volvo Trucks, qui détient à 100 % Renault Trucks, n'a pas d'expérience dans l'assemblage de fourgonnettes mais apporte un investissement de 300 millions d'euros et un réseau mondial d'entretien. Renault, qui réalise le même investissement, dispose d'un département de véhicules utilitaires bien développé, avec une gamme de véhicules fonctionnant à la fois à la batterie et à l'hydrogène. Les deux parties ont déjà travaillé sur les véhicules utilitaires légers, puisque le Renault Master et le Trafic sont également distribués par le réseau de Volvo Trucks. Les départements de R&D des deux parties seront impliqués, tandis que Flexis opérera à partir d'un siège distinct en France.

CMA CGM, une importante société française de logistique, prévoit de rejoindre l'entreprise en tant que troisième investisseur, apportant 120 millions d'euros supplémentaires après une première manifestation d'intérêt en octobre dernier.

À ce stade, on ne sait pas quels formats de carrosserie les Flexis mettront sur le marché. Mais Renault cherchait un partenaire de production pour son FlexEVan, un véhicule de livraison connecté du dernier kilomètre en cours d'essai chez une douzaine de clients sélectionnés. Une version plus perfectionnée fera très probablement partie de la gamme. L'adoption de la technologie 800 volts permettra d'accélérer la vitesse de charge et de réduire la limitation cruciale des temps d'arrêt dans ce secteur.

Réduire les coûts de 30

Flexis affirme vouloir repousser les limites de la connectivité des véhicules, en offrant des fonctionnalités qui pourraient réduire les coûts logistiques mondiaux de 30 % et fournir des véhicules qui restent à jour tout au long de leur durée de vie grâce à des mises à jour en direct. Les sociétés mères veulent lui donner la flexibilité et l'agilité d'une startup.

Les investissements massifs dans la numérisation et les logiciels appropriés pour assister les plates-formes sur mesure - Flexis déploiera son architecture de skateboard propriétaire - poussent les équipementiers à collaborer. Hyundai va accorder une licence à Iveco pour sa plateforme eLCV entièrement électrique, Volkswagen Commercial Vehicles gère un programme avec Ford Pro, et Toyota continue d'intensifier ses liens avec Stellantis.

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer