Ford présente son Explorer EV européen à un prix d'entrée de 49 000 euros

Après avoir subi des retards, le Ford Explorer est enfin arrivé. Ford célèbre l'introduction sur le marché à la fin du tour du monde de l'Explorer. L'Explorer a parcouru plus de 30 000 km autour du globe, traversant six continents et 27 pays, avec l'aventurière Lexie Alford au volant.

Le Ford Explorer électrique sera commercialisé à partir de 48 950 euros en Belgique. Il bénéficie de la dernière mise à jour de sa plateforme commune VW MEB, d'une batterie de 77 kWh et d'un nouveau moteur électrique de 286 chevaux. L'autonomie peut atteindre 602 km.

Coup marketing

Mardi, l'aventurière Lexie Alford est rentrée à Nice (France), achevant ainsi son tour du monde. En partenariat avec Ford, elle s'est lancée dans un long périple, traversant six continents, roulant dans 27 pays et parcourant plus de 30 000 km.

L'aventurière américaine Lexie Alford a parcouru plus de 30 000 km sur six continents avec le Ford Explorer /Ford

L'aventurier américain est ainsi devenu le premier à faire le tour du monde en voiture électrique. Il s'agit d'un coup de marketing impressionnant de la part de Ford, car l'équipe a rencontré des difficultés de recharge en Afrique, dans le désert d'Atacama au Chili, pour n'en citer que quelques-unes.

Avec les compliments du département d'ingénierie de VW

Ford profite de la fin de son impressionnant tour du monde pour lancer enfin le nouvel Explorer électrique sur le marché, révélant ainsi ses spécifications et ses prix. Par rapport à sa présentation il y a plus d'un an, l'Explorer a changé. Le design reste le même, mais la base bénéficie d'une évolution significative.

En l'espace d'un an, Volkswagen a apporté une mise à jour majeure à sa plateforme électrique MEB avec le lancement de l'ID.7, une batterie plus grande dans l'ID. Buzz/ID.7 Tourer et un nouveau moteur électrique plus puissant mais plus économique. Cette mise à jour s'est répercutée sur d'autres produits de la plateforme MEB, de Skoda à Audi. Le Ford Explorer, qui repose sur la même base, en bénéficie également.

602 km d'autonomie

Sous sa carrosserie, l'Américain construit en Europe est actuellement disponible en version Extended Range, avec une transmission arrière ou une transmission intégrale. Le nombre de roues motrices n'est pas la seule différence.

Le Ford Explorer Extended Range est équipé d'une batterie de 77 ou 79 kWh /Ford

L'Explorer Extended Range RWD utilise une batterie de 77 kWh pour alimenter un moteur électrique de 286 chevaux monté à l'arrière. Cela lui confère une autonomie estimée à 602 km - l'autonomie homologuée WLTP suivra. La version AWD utilise une batterie plus importante de 79 kWh et deux moteurs électriques.

Elle développe 340 ch et son autonomie maximale est estimée à 566 km. La charge rapide est également différente, la première batterie atteignant une puissance maximale de 135 kW, tandis que la seconde atteint une puissance maximale de 185 kW. Ford a annoncé qu'un modèle RWD de la gamme standard serait disponible ultérieurement.

A partir de 48 950

Outre les spécifications, Ford profite de l'occasion pour préciser le nombre d'espaces de rangement à l'intérieur - jusqu'à 20 litres, dont une MegaConsole de 17 litres. En revanche, le volume du coffre est relativement faible (450 litres).

Le Ford Explorer d'entrée de gamme est proposé à partir d'un peu moins de 50 000 euros, mais une version moins chère de la gamme standard suivra /Ford

Plus important encore, Ford a révélé que le nouvel Explorer est disponible sur le marché dès maintenant. La version d'entrée de gamme, baptisée Explorer, est proposée à partir de 48 950 euros en Belgique. La variante à transmission intégrale fait grimper ce prix d'entrée à 60.950 euros. Dans l'ensemble, il est donc légèrement plus cher que le Volkswagen ID.4 avec des caractéristiques similaires...

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer