VW Golf : une icône fête son 50e anniversaire

Le vendredi 29 mars 1974, la première Golf sortait des chaînes de l'usine Volkswagen de Wolfsburg. Cinquante ans plus tard, la Golf est toujours produite et plus de 37 millions d'unités ont déjà été fabriquées. Mais l'icône n'est pas prête à mourir.

En 1974, la nouvelle Golf était un pari pour Volkswagen. Les ventes de son modèle à succès, la Coccinelle, étaient en baisse. Personne ne savait encore si le changement technique complet, de "tout à l'arrière" (moteur refroidi par air, placé longitudinalement à l'extrémité arrière, traction arrière) à "tout à l'avant" (moteur en ligne transversal refroidi par eau à l'avant, entraînant les roues avant) serait accepté par la clientèle.

Mais le monde de l'automobile avait évolué et plusieurs concurrents proposaient déjà des véhicules à traction avant compacts et peu encombrants, l'icône de cette compacité étant la Mini anglaise, qui était déjà sur le marché depuis 15 ans en 1974.

Giugiaro

Plusieurs prototypes de la nouvelle voiture circulent au sein de Volkswagen depuis des années, mais ils n'ont pas satisfait le conseil d'administration. Ils ont donc demandé à un outsider italien de concevoir une proposition pour leur nouvelle voiture si importante : Giorgetto Giugiaro d'Italdesign.

En août 1970, il présente sa première proposition aux principaux dirigeants de VW : une petite voiture à hayon à trois ou cinq portes, carrée et peu encombrante, mais certainement pas fade. Avec une longueur de 3,71 m, une largeur de 1,61 m et une hauteur de 1,41 m, la voiture était très compacte par rapport à ce que l'on considère aujourd'hui comme le segment C. Elle pesait moins de 750 kg. Elle pesait moins de 750 kg.

La Golf actuelle a grandi de plus d'un demi-mètre en longueur, de 20 cm en largeur et de 5 cm en hauteur. Plus important encore, le poids d'une Golf de 8e génération tourne autour de... 1,5 tonne. Mais les proportions peuvent être différentes. L'allure générale de la voiture a évolué, mais pas de façon spectaculaire. La seule voiture qui s'est vendue à plus d'exemplaires dans le monde est la Toyota Corolla, qui a changé plusieurs fois de façon spectaculaire au cours de son histoire.

Prouesses techniques

Les deux premiers moteurs à équiper la Golf provenaient d'Audi. Il s'agissait de deux moteurs en ligne à quatre cylindres refroidis par eau, de 1,1 et 1,5 litre, développant respectivement 50 et 70 ch. Ils étaient associés à une boîte de vitesses manuelle à quatre rapports ou à une boîte de vitesses automatique à trois rapports.

La suspension est simple mais moderne, avec des triangles McPherson à l'avant et une poutre de torsion à l'arrière. Elle permettait à la Golf de montrer sa tendance typique à soulever la roue arrière intérieure dans les virages rapides.

Ces deux premiers moteurs à essence étaient modernes pour l'époque mais ne se renouvelaient pas. Mais les ingénieurs de VW avaient une autre idée en tête : en 1976, ils ont mis sous le capot une version diesel de la famille de moteurs à essence EA827, un moteur de 1,5 litre développant 50 ch.

Ce n'était pas le premier diesel dans une voiture compacte - la Peugeot 204, par exemple, en avait déjà un - mais grâce à son faible poids, la voiture roulait vigoureusement pour un diesel aussi petit et était très frugale. C'est le début d'une histoire à succès inconnue.

GTI et Cabriolet

Mais les ingénieurs voulaient aussi satisfaire une clientèle plus sportive. Ils empruntent donc le moteur 1.6 à injection de l'Audi 80 GTE, qui développe 110 ch et est baptisé GTI (pour Gran Turismo Iniezione). Une autre icône est née, et le nom GTI est toujours synonyme de sportivité et de vivacité.

Au début, les responsables du marketing ont déclaré qu'ils se seraient contentés d'en vendre 5 000 (pour homologuer la voiture à des fins de course), mais à partir de la première Golf GTI (entre 1976 et 1983), au moins 450 000 unités ont été produites.

En 1980, VW a également développé une version ouverte de son best-seller. La première Golf Cabriolet a été construite de 1980 à 1994 par le carrossier allemand Karmann. Elle se caractérisait par un capot s'ouvrant sur l'arrière de la voiture et par un arceau de sécurité derrière les passagers avant.

Il existait également une version tricorps de la Golf, appelée Jetta, une voiture qui n'a jamais été très populaire en Europe mais qui a très bien marché aux États-Unis, où elle est toujours commercialisée. Au final, 6,8 millions de Golfs Mk1 ont été produites entre 1974 et 1983, date à laquelle la deuxième génération a pris le relais. Au Mexique, la première Golf a été créée en 1987, et en Afrique du Sud jusqu'en 2009 (appelée Citi Golf).

Icône de temps et de classe

La 8e génération de la VW Golf est sur le marché, et la voiture est devenue la troisième icône (la plus importante) de la société, après la Coccinelle et le bus VW. Cette génération sera probablement la dernière à être équipée d'un moteur à combustion interne, mais cela ne signifie pas la disparition du nom.

Au cours de ces 50 années, la Golf est devenue intemporelle mais aussi sans classe. Si l'on demande à un propriétaire de Golf ce qu'il conduit, il ne répondra probablement jamais qu'il conduit une Volkswagen, il répondra toujours qu'il est dans une Golf. Et presque personne dans le monde ne sera gêné d'être vu dans une Golf, même s'il s'agit d'une personne de classe supérieure.

Le nouveau PDG du groupe VW, Oliver Blume, a commis un lapsus en annonçant qu'il y aurait une neuvième génération de la Golf. Initialement, Volkswagen avait eu l'idée de donner à sa gamme électrique d'autres noms (ou chiffres) sous la sous-marque ID. Aujourd'hui, il est presque certain que, par exemple, le successeur de l'ID.3 s'appellera ID.Golf. L'icône n'est pas encore morte.

La dernière version de la Golf, 8e génération, est la GTE, signe que le PHEV n'est pas encore mort /Volkswagen

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer