Citroën élimine progressivement les modèles plus petits et plus grands

Citroën a annoncé un plan d'avenir visant à rationaliser sa gamme de modèles, en se concentrant sur les principaux segments du marché européen. Thierry Koskas, PDG de Citroën, a confirmé dans une interview accordée à Autocar que la marque donnerait la priorité aux segments B et C, en éliminant progressivement les modèles plus petits et plus grands.

La future gamme de Citroën commencera par la C3 du segment B, y compris sa variante électrique ë-C3, et s'étendra jusqu'à la C5 Aircross du segment C. La voiture urbaine compacte Ami restera une exception en dessous de la C3. Le véhicule urbain compact Ami restera une exception en dessous de la C3. M. Koskas a insisté sur le fait que Citroën cherche à être présent dans les catégories courantes plutôt que dans les marchés de niche. "Citroën doit être présent dans les segments principaux, pas dans les segments de niche", a déclaré M. Koskas.

La question est de savoir comment on le remplit

Cette décision marque la fin de la route pour la C1 du segment A et la C5 X du segment D. La C1, déjà abandonnée, ne sera pas remplacée en raison de problèmes de rentabilité.

"Si vous allez dans le segment A, vous vous attendez à payer moins que dans le segment B, mais les coûts de production sont les mêmes pour nous", a expliqué M. Koskas. De même, le C5 X, même s'il n'affiche pas de mauvaises performances, évolue dans un segment qui se rétrécit et dont les perspectives sont limitées. "La C5 X se situe dans un segment qui n'existe pratiquement pas", a fait remarquer M. Koskas.

M. Koskas a souligné l'existence d'un vide important sur le marché des véhicules électriques dont le prix se situe entre 10 000 et 20 000 euros, entre l'Ami et le nouveau ë-C3. Cependant, combler cette lacune représente un défi. "Nous n'avons aucun projet pour le moment, mais la question est de savoir comment le combler", a-t-il déclaré.

Citroën s'appuiera sur sa nouvelle plate-forme "Smart Car" axée sur la valeur pour maintenir la rentabilité dans ses principaux segments. Cette architecture, introduite pour la première fois avec la nouvelle C3, utilise moins de pièces, ce qui la rend moins chère et plus facile à produire. Cette approche est conforme à l'engagement de Citroën d'offrir des véhicules abordables, simples et confortables.

Défier les facteurs de forme

Les futures Citroën s'éloigneront des hatchbacks et des SUV conventionnels. Au lieu de cela, la marque introduira des designs innovants qui remettent en question les facteurs de forme et les normes du marché. "Il est dans l'ADN de Citroën de proposer de nouvelles choses", a déclaré M. Koskas. "Nous prendrons des risques, nous devons secouer le marché, et Citroën peut le faire. Nous le ferons dans la grande majorité du marché européen, dans les segments B et C. C'est là que nous devons être. C'est là que nous devons être".

M. Koskas a également évoqué les futures prévisions de vente de la marque. D'ici 2030, Citroën prévoit que la majorité de ses ventes seront des véhicules électriques. Toutefois, la marque continuera à produire des modèles à moteur à combustion interne et des hybrides afin de garantir une mobilité abordable pour tous.

"En tant que marque populaire, nous devons offrir une mobilité abordable à tous", a affirmé M. Koskas. "Nous sommes conscients de ce que nous sommes", a déclaré M. Koskas. "Des voitures abordables, des voitures simples, des voitures confortables. Nous ne sommes pas des arbres de Noël technologiques.

Commentaires

Prêt à participer à la conversation ?

Vous devez être un abonné actif pour laisser un commentaire.

S'abonner aujourd'hui

Vous pourriez aussi aimer